Tiamat. Cadavre exquis.


 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Self Lwäan.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Self Lwäan
Erÿn
avatar

Nombre de messages : 9
Age : 22
Âge : 42 ans.
Religion : Athée.
Métier : Mécanicienne.
Equipement : /
Gang : /
Date d'inscription : 02/01/2009

MessageSujet: Self Lwäan.   Ven 2 Jan - 16:57



    Nom : Lwäan – prononcer « Lè – ouênn ».
    Prénom : Self.
    Âge : 42 ans (ça fait bien 21 ans en âge humain, hein ?).
    Race : Erÿn.
    Sexe : Self est une jeune femme.
    Orientation sexuelle : Bisexuelle. Self ne rencontre pas beaucoup de gens en dehors de ceux qu’elle côtoie en raison de sa profession – très peu, en vérité.
    Religion : Athée.
    Métier : Mécanicienne (Apprentie depuis 2 ans).
    Gang : /
    Lieu de naissance : Këelass.
    Lieu de résidence : Këelass.
    Question subsidiaire :
    =Je désire [X] vivre seul ; [?] 1 colocataire ; [ ] 2 colocataires.
    (Cocher la mention voulue.)

    Aura : Faible.
Caractère : Self est une adolescente séduisante, pleine de majesté et de grâce. On pourrait la croire un peu prétentieuse, distante même, alors qu’en réalité ce n’est qu’une froideur de façade, une autodéfense, car elle a toujours peur de s’attacher ou de paraître vulnérable. Self est secrète, légèrement timide, et met un certain temps à réagir, mais elle possède une forte émotivité et une belle énergie. Introvertie, elle a un certain mal à participer à la vie communautaire. Elle fuit le contact avec le monde, avec la foule. Elle est un peu sauvage. D’une manière générale, elle est raffinée, aristocratique, les bals, les fêtes ne lui plaît guère. Elle est peu influençable. Elle a confiance en elle, quand elle se sent soutenue. C’est alors qu’elle donne ses fruits les plus beaux. Self est volontaire, malgré elle ; on a l’impression qu’elle fait tout pour que cette volonté n’ait pas à se manifester, pour qu’elle reste discrète, sinon secrète. Mais elle existe et saura se montrer à son heure. Son émotivité est son point faible : elle est beaucoup trop forte. Or, ce qui est extraordinaire, c’est que cet excès d’émotivité va se traduire finalement par une espèce de froideur apparente. Self bloque ses réactions au point de paraître insensible ou distante devant une situation qui la bouleverse ou l’émeut. La jeune fille est très intuitive lorsqu’il s’agit de prévoir les grandes étapes de la vie. La demoiselle a une excellente mémoire, cependant, elle est peu curieuse. Lorsqu’elle s’attache à une personne, c’est en principe pour longtemps, sinon pour toujours. On comprend donc qu’elle envisage l’heure du choix avec beaucoup de réserve et de prudence. Self est très lucide dans ses actes. Elle ressent durement toute trahison, tout abandon, car elle est sensible à l’échec, surtout sentimental. Self est peu sensible à la fatigue ; en effet, elle peut rester jusque tard dans la nuit à travailler. Elle est également très sobre. Lorsqu’elle se montre sociable, Self aurait une certaine tendance à la solennité ; il faut dire qu’elle n’aime pas le laisser-aller. Ayant une forte volonté, une moralité parfaite, elle sait surmonter les plus grosses difficultés de l’existence. C’est une femme attachante, mais il faut bien la connaître pour ne pas la blesser. Pour sa part, elle voudrait ne pas avoir à s’expliquer. Self a horreur de fournir le mode d’emploi de son caractère.
Goûts :
=Ce qu'elle aime : Self apprécie le silence. Excepté le silence où tout le monde se regarde dans le blanc des yeux, affolé et gêné. Self joue du piano, et plutôt bien ; cet instrument de musique magique, mystérieux et si mélodieux, elle ne s’en lasse pas. Les personnes qui ne parlent que lorsqu’ils ont quelque chose d’intéressant à dire plaisent à Self, mais s’ils ont tendance à ressembler un peu trop à une pierre muette, elle s’en lasse. Elle préfère les adolescentes rigolotes, amusantes et originales aux filles trop mûres, trop sûre d’elle. Self adore les papillons ; sur ce sujet-là, elle est intarissable.
=Ce qu'elle n'aime pas : Self n’aime pas énormément ses parents, sa sœur. Elle aurait tendance à détester les individus qui n’ont aucune personnalité et qui essaient de s’en forger une avec le caractère des autres – et plus précisément, le sien. Le manque de temps ; un événement trop précipité, une discussion écourtée, elle a horreur de ça. Elle n’aime pas non plus les personnes choquantes, vulgaires et impolies.

Physique : Self a une peau blanche et très sensible, caractéristique des Erÿns. On pourrait dire que Self est une Erÿn bien commune : cheveux d’un rose pâle, avec quelques mèches blanches sous les néons puissants de Këelass, yeux d’un bleu délavé, presque gris, ossature fine, des jambes galbée et mince, une force certaine et une grâce habile. Et bien que sa poitrine est un peu plus bombée par rapport aux femmes de son âge, Self ne se fait pas remarquer grâce à cela. Non, si Self se différencie des autres personnages, c’est principalement à cause de ses tenues et sa crasse habituelle. En effet, Self travaille dans un garage. Et donc, c’est souvent le bout des doigts noirs de cambouis qu’elle se présente. Self a un parfum étrange, certains aiment cette odeur de campagne et d’autres se tiennent à distance. Le parfum que Self dégage est tout simplement l’odeur de l’huile et de matériaux utilisés pour réparer généralement des véhicules.
Bien sûr, Self essaie de ne pas ressembler à la masse. Aussi, contrairement à la plupart des Erÿns filles, elle coupe ses cheveux. Pas très court, cependant. Au-dessous des épaules, recourbée vers l'extérieur, avec une frange – frange qui est, en ce moment, un phénomène de mode. Mais comme Self n’a pas réellement le temps (et l’envie) de se coiffer chaque matin, on pourrait dire que ses cheveux sont souvent emmêlés et que des épis se forment à l’arrière de son crâne. Aussi les attache-t-elle le plus souvent en queue de cheval ou avec l’aide d’un serre-tête.
Style vestimentaire : Self s’habille car elle en a besoin. Le plus souvent de T-shirt amples au-dessus de sweaters collé à sa peau. Des jeans sales et tâchés. Souvent, lorsque la température est élevée et qu’elle se contente d’être la réceptionniste du garage, elle enfile une robe légère, aux manches courtes. Mais cela n’arrive pas souvent.
Traits particuliers : Self adore faire des grimaces, même si depuis un certain temps, qu’elle le veuille ou non, elle ne peut s’en empêcher.

    Arme : Une clef à molette ? Rien.

    Question :
    =Quel est le seul type d'animaux que vous serez susceptible de croiser sur la surface de Tiamat ?
    Les insectes !


Dernière édition par Self Lwäan le Sam 3 Jan - 13:05, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://quiquoimoi.skyblog.fr/
Self Lwäan
Erÿn
avatar

Nombre de messages : 9
Age : 22
Âge : 42 ans.
Religion : Athée.
Métier : Mécanicienne.
Equipement : /
Gang : /
Date d'inscription : 02/01/2009

MessageSujet: Re: Self Lwäan.   Ven 2 Jan - 22:21

    Aah. Ouiii. J'avais oublié ; breffons. La Partie Hors-RPG, donc.


Par quel biais avez-vous découvert le forum ?
    Un Top-Site, je crois. Mais ça fait tout de même près d’un mois de Word interrompu et poursuivi que je créée cette fiche. Et je ne l'ai même pas fini. Espère la finir avant la fin du week-end, après, je reprends les cours, gââh.
Qu'est-ce qui vous a incité à vous inscrire ?
    Le contexte – tant de renseignement, c’est beaucoup trop facile ! Le design, aussi. Sobre et efficace, je ne me suis jamais perdue. Et puis, j’ai lu quelques RP’s et je dois dire que le niveau est bon.
Qu'est-ce qui est à améliorer ?
    Peut-être un peu plus de monde. Mais ce sont les aléas de l’Internet, et puis, trop, c’est trop, à un moment. Rien à améliorer – pour l’instant – donc.
Autres ?
    J’espère que le forum n’est pas mort (?).
    Rajout : Bon, j'ai confirmation et affirmation que Nollaine est encore vivante. Ouf!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://quiquoimoi.skyblog.fr/
Self Lwäan
Erÿn
avatar

Nombre de messages : 9
Age : 22
Âge : 42 ans.
Religion : Athée.
Métier : Mécanicienne.
Equipement : /
Gang : /
Date d'inscription : 02/01/2009

MessageSujet: L'Histoire de Self Lwäan.   Sam 3 Jan - 12:49

    Bon, mon premier message dépassait la limite autorisée. J'espère que ça ne fait pas trop brouillon. Du moment que tout y est, dans le contexte et le nombre de lignes, c'est correct, non ? (Sauf si je me suis plantée dans le contexte. ._.)
Histoire : Née d’un père garagiste et d’une mère infirmière, Self a grandit dans un garage. Un studio et une salle de bain au-dessus de l’établissement et une école a quelques mètres. Le Garage (avec un « G » majuscule, parce que nous allons connaître d’autres garages et que celui de Frein Lwäan n’a pas de nom) avait des habitués et des clients occasionnels. Les Habitués (même topo que pour le Garage) venaient pour une révision tous les deux mois ou pour un changement de matériel. Les Occasionnels étaient souvent des septiques qui venaient par hasard. Ils devenaient parfois des Habitués parfois, retournaient à leur garage favori. Parmi les Habitués, Self s’était fait un ami. Il s’appelait Clams et avait des cheveux d’un roux étincelant. C’était le fils d’un habitué. Aussi, Self ne le voyait que tous les deux mois. Pendant tout ce temps, Self et lui avait emmagasiné tellement de choses qu’ils ne s’ennuyaient pas une seconde. La plupart de ses visites, Clams utilisait toutes leurs rencontres pour parler de lui ; Self écoutait, émerveillée. Clams lui racontait ses visites à « l’extérieur » et Self se demandait comment une si jeune personne pouvait aller là-bas. C’est ainsi qu’elle eut peur de « l’extérieur ». Elle se jura de ne jamais sortir de Këelass et de sa foule si rassurante, elle eut peur de tout ce qui lui était étranger. Pourtant, elle n’interrompait jamais Clams lorsqu’il parlait de ses voyages. Sa mère était une politicienne importante, avait finalement compris Self. Et comme son père avait de nombreux déplacements à Tiamat externe et qu'il ne pouvait emmener personne, Clams devait suivre sa mère. Le jour de ses 38 ans signait la fin de ses études ; et son départ pour la capitale du Tiamat externe, Lunalesca. Clams n’avait pas choisit, mais sa mère avait jugé meilleur pour lui d’avoir un métier qui augmenterait certainement sa confiance en lui. Et elle avait des relations en tant que politicienne elle-même. Self avait environ 31 ans, à ce moment là. Elle était en stage dans un garage, loin du Garage et de son père, si bien qu'elle ne rentrait que le soir et prenait de temps en temps une chambre à l'hôtel. Clams ne lui laissa qu’un message, un billet simplet, long de quelques mots :

« Lors de notre rencontre, je ne savais pas que nous allions tisser une aussi longue amitié. Voilà maintenant près de dix ans que je te connais, et je t’aime toujours autant. Espérons que la vie à « l’extérieur », comme tu le dis, sera profitable pour moi .. comme pour toi. Oui, je voudrais que tu viennes souvent me rendre visite, quand tu auras fini tes études. Adieu, à bientôt, Self.

Clams Jyhr. Amitiés
».

Self perdit sûrement cette lettre dans ces affaires. Lors de sa lecture, elle pleura un peu. Son père entra dans la pièce et déclara : « Dis, ça te dirais de travailler avec moi ? ». Self ne put qu’accepter, espérant au fond d’elle que Clams reviendrait probablement au Garage un jour. Elle termina ses stages et études sur la mécanique approfondie avec brio et eut même les compliments du doyen de son établissement. Et puis, Self entreprit de rendre le Garage plus beau et situa le centre de travail derrière la pièce d’entrée. Dans un immeuble de verre scintillant. On entrait dans le bâtiment et on découvrait une salle neutre, blanche et éclairée de spots lumineux ; sur les côtés, des bureaux et des réceptionnistes. On décidait de tout ce qui avait a trait aux affaires et à la gestion de l’entreprise ici. Derrière cette pièce, on découvrait – pour les personnes autorisées – l’envers du décor. C’était le centre de travail ; on entassait les véhicules endommagés et on les réparait une à une, à la main. C’était certifié, tout était fait à la main. Les gens préféraient cela aux robots spécialisés. Ils avaient confiance et savaient qu’on traiterait différemment chaque objet, différemment d’un robot qui fait tout de la même manière. C’était une pièce sombre et qui sentait le sale. Des tâches d’huiles ornaient le sol. Mais Self adorait cet endroit ; c’était son refuge. Lorsqu’elle travaillait, on avait l’ordre de ne pas la déranger. Tandis que dans la salle d’entrée, les gens allaient et venaient, s’interpellaient bruyamment et faisaient tinter la porte d’entrée d’un bruit d’accueil. Des hologrammes défilaient sur les murs et quelques robots avaient été achetés pour occuper les clients qui patientaient. Self avait fait de l’entreprise familial un endroit de renommé quasi-parfaite dans Këelass.
Pas un instant, Self ne songea à partir. Du moins, à aller à « l’extérieur ». C’est seulement lorsqu’elle retrouva le message de son vieil ami Clams qu’elle y pensa sérieusement. Ses parents la poussèrent à y aller, pour voir ce qu’elle pouvait y faire d’inhabituel. Leur fille ressemblait à un automate ; elle se lever et travaillait, se couchait et dormait silencieusement. Et ainsi de suite. Ainsi, Self entra dans la rivière utilisée pour les passages de Tiamat interne à Tiamat externe et plongea. A son arrivée, elle eut du mal à ouvrir les yeux. C’était la première fois qu’elle utilisait les rivières pour voyager ; d’habitude, elle se contentait des bains de Sang. Elle se sentait bien, un peu fatigué, cependant. Les gens se retournaient quand ils l’apercevaient et Self eut un peu peur. Les Skulls se ressemblaient tellement les uns aux autres ; alors qu’elle, habillée de couleurs primaires et les cheveux pâles était comme une tâche de soleil au milieu de nuages. Certains Skulls s’inclinaient même respectueusement. Self en oublia presque de respirer ; elle était là, plantée comme un piquet, sans savoir quoi faire. Enfin, elle marcha un peu, sans but et demanda à un Skull où elle était. Le Skull lui répondit qu’elle se trouvait à « Ozane, le refuge de Ned ». Self avait entendu parler de Ned, comme elle avait entendu parler de la Croyance et, par opposition de la Clarté. Mais elle n’était pas vraiment informé. Tout ce qu’elle savait de « l’extérieur » lui venait principalement de Clams. Où était-il, à présent ? Et puis, sa peur reprit le dessus. Elle essaya de se remémora ce qu’on lui avait dit, mais seulement deux villes lui venaient à l’esprit : Nubide et Lunalesca. La première avait été hautement déconseillée. Les Skulls utilisaient cette ville comme un « débauchoir » et alcools et drogues y été monnaies courantes. Semblables au Sang pour les Erÿns. La deuxième était la capitale de Tiamat externe. Clams était censé s’y trouver. Elle avait 41 ans, à cette époque. Elle avait encore l’apparence d’un Skull, bien qu’elle n’ait pas les vêtements ou la démarche morbide de ces créatures. Dans un bus, elle se dirigea courageusement vers la gare d'Ozane. Mais elle devait prendre deux trains. C’est donc tard dans la nuit qu’elle arriva à Lunalesca. Elle dormit dans un hôtel. Elle mit bien sûr du temps avant de s’endormir, ayant une peur bleue qu’un Skull malveillant entre et la tue dans son sommeil. C’est avec la vision de ces rêves peu engageants qu’elle fermait les yeux. Le lendemain, elle se vit offrir la chambre. Soulagée, car elle ne savait pas comment transformer son argent en monnaie de Skulls. Elle avait compris pourquoi on lui montrait autant de respect. Ce n’est pas parce qu’elle était connue en tant que Self Lwäan, mais plutôt en tant qu’Erÿn. Ce qu’elle ne savait pas, en arrivant ici, c’est que les Skulls entretiennent une appartenance étrange envers la Croyance. Self croyait qu’ils se contentaient de prier un peu, de faire des offrandes, ce genre de choses sans vraiment d’intérêt. Ce qu’elle découvrit l’effraya encore plus ; ce n’était qu’une jeune personne élevée sans grand danger. Le seul malheur qui pouvait lui arriver était de se coincer le doigt dans une portière de voiture qu’elle réparait. Pas de mourir ou de se mutiler, volontairement. C’était une prise de conscience énorme. Et les vêtements glauques et sombres des Skulls ressemblaient petit à petit à des épais nuages toxiques, empoisonnant chacun et chacune.
Self ne prit pas la fuite. Elle fit ce que ses parents lui avaient dit de faire ; monter sa propre affaire. Bien sûr, les Skulls utilisent d’autres véhicules, plus terre à terre. Mais ce fut en réalité plus simple à réparer qu’un engin volant. Beaucoup plus simple. Ce qui l’était moins, et même, carrément difficile, c’était de retrouver Clams. Une année passa et son garage nommé « L’Enseigne de Këelass » marchait très bien. Self réussissait à payer son appartement dans les temps et elle pouvait faire les voyages jusqu’à Valeria pour acheter des vêtements différent de ceux qu’on vendait à Lunalesca. Mais Clams se faisait invisible, chaque jour qui passait. Self désespérait de le revoir un jour. Elle avait presque assisté à toutes les fêtes religieuses qui se déroulaient aux quatre coins du pays, hormis le Hanataba, qu’elle réservait à ses parents. Et en règle générale, à Këelass et ses passants bruyants. Même si un jour mauvais arriva, celui où sa mère décéda. Aérise Lwäan fut brûlée et, de ses cendres, demeura auprès de son mari, dans le Garage. A part cet événement funeste, rien ne vint bouleverser la vie de Self. Elle était redevenue un être machinal, seulement, ce n’était plus à Këelass, mais à Lunalesca qu’elle poursuivait sa destinée d’être modeste et tellement ordinaire. Lorsque des attentats de la Clarté se déroulaient près de chez elle, Self s’enfermait dans son appartement ou allait dans un bar quelconque se soûler un peu. Elle n’en revenait toujours pas ; la violence des actes des Skulls, les religions sacrées. Personne ne pouvait être athée, s’il était un Skull. Tellement controversé, tellement opposé. Il n’y avait pas de limite à leur engouement et pas de limites à leurs folies communes. Self voyaient sa vie à Tiamat externe comme un spectacle de mauvais goût. Elle ne s’ennuyait plus et c’était là, la seule chose qu’elle eut gagné en venant à Lunalesca. Et elle profitait d’un regard nouveau de son Garage et de son père à Këelass.


Dernière édition par Self Lwäan le Dim 4 Jan - 16:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://quiquoimoi.skyblog.fr/
~Tiamat~
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 173
Date d'inscription : 11/08/2008

MessageSujet: Re: Self Lwäan.   Dim 4 Jan - 14:33

Re-bienvenue sur Tiamat, j'ai supprimé mon premier message pour ne pas encombrer cette jolie fiche =3.
Mes excuses si la validation peut prendre quelques jours, j'ai été en vacances mais je pense que mes délais ne sont pas trop longs.

Donc donc, penchons-nous sur la fiche '-' !
La réponse à la question est juste, niveau caractère tout est correct, niveau physique aussi - les cheveux roses m'ont fait sourciller car les Erÿns doivent avoir des couleurs naturelles, mais finalement c'est valable car ça se rapproche du roux et que j'ai déjà accepté des couleurs de ce genre précédemment dans d'autres fiches.
Au niveau de l'histoire, quelques coquilles, même si le contexte est compris et que ça fait plaisir d'y voir des références :

Citation :
Les Occasionnels étaient souvent là en vadrouille, venus faire un voyage dans la ville et acheter ce qu’ils ne pouvaient pas avoir chez eux.

C'est impossible, car les Erÿns ne vivent que dans une seule ville qui est Këelass, et il n'y a rien d'autre dans le Tiamat sous-terrain si ce n'est cette ville et les conduits d'Eau. Les Occasionnels viennent donc forcément de Këelass, ou bien du Tiamat externe si ce sont des Erÿns (les Skulls ne peuvent pas aller à Këelass) et dans ce dernier cas c'est valable, mais il faudra préciser qu'on ne parle pas du Tiamat sous-terrain >o<.

Citation :
Et comme son père avait de nombreux déplacements dans tous les souterrains de Tiamat,
Citation :
Elle était en stage dans un garage, loin de Këelass.
Des petites citations à modifier puisqu'il n'y a rien hormis Këelass sous terre.

Citation :
Dans un bus, elle se dirigea courageusement vers Lunalesca. Mais elle devait prendre un autre bus et trois stations de métro avant d’arriver. C’est donc tard dans la nuit qu’elle arriva à Lunalesca.

Les transports en commun comme les bus ou le métro n'existent que dans les villes, et ils ne peuvent pas servir de liaisons entre celles-ci. C'est un train qui relie toutes les villes entre elles, le Tiamat externe étant tout de même assez vaste.

Si ce n'est ces erreurs sans gravité, l'histoire est bien écrite et intéressante, j'aime beaucoup.
J'attends donc ces modifs pour valider sans problèmes et te créer un appartement à Lunalesca =3 N'hésite pas à inviter ton entourage sur le forum, voter pour les top-sites ou faire de la pub, pour peupler un peu !

(Hum... Joyeux anniversaire XD ?)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Self Lwäan
Erÿn
avatar

Nombre de messages : 9
Age : 22
Âge : 42 ans.
Religion : Athée.
Métier : Mécanicienne.
Equipement : /
Gang : /
Date d'inscription : 02/01/2009

MessageSujet: Re: Self Lwäan.   Dim 4 Jan - 16:28

    Pas de problèmes pour le temps de validation. Mais comme j'avais rajouté des messages, éditer d'autre, j'ai eu peur que tu t'y perde, alors, hop! un message perso et c'est fini, je n'avais plus la boule au ventre. (:

    Bon, j'ai modifié le contexte et hormis les passages où ont parle des souterrains de Tiamat, c'est tout de ma faute. Pour les souterrains, j'ai du lire de travers, parce que j'avais crus comprendre qu'il existait des gens d'étendues désertiques et pleines de boue. Quelle imagination .. ._. Enfin, je me suis trompée. j'ai corrigé.

    Prévenir mon entourage, ça va être dur, ils sont pas forcément branchés sur l'écriture et encore moins pour le plaisir ! >> Sinon, le reste, je peux le faire.
(Merci, j'espère qu'il n'y pas de limite d'âge ? 14 ans un 04 janvier, ça claque, non ? Rapport : 14 > 04/01 = 41.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://quiquoimoi.skyblog.fr/
~Tiamat~
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 173
Date d'inscription : 11/08/2008

MessageSujet: Re: Self Lwäan.   Dim 4 Jan - 19:28

Tout est parfait ;3.
Tu es validée petite Self, bienvenue parmi les fous !

(Ca claque oui n.n Et non, pas de limite d'âge)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Self Lwäan.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Self Lwäan.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tiamat. Cadavre exquis. :: Avant de jouer. :: Fiches de présentation :: Fiches validées :: Erÿns-
Sauter vers: