Tiamat. Cadavre exquis.


 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Aarian Cynara - Jeune sans-emploi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aarian Cynara
Skull
avatar

Nombre de messages : 241
Âge : 16 ans / 35 ans
Religion : Croyance
Equipement : Lentilles de contact ; iris blanc, pupille noire en forme de croix.
Date d'inscription : 15/08/2008

MessageSujet: Aarian Cynara - Jeune sans-emploi   Ven 15 Aoû - 16:21

Votre personnage

Nom : Aarian
Prénom : Cynara
Âge : Apparence : 16 ans Réel : 35 ans
Race : Skull
Sexe : Femelle
Orientation sexuelle : Homosexuel
Religion : Disciple de la Croyance
Métier : Fraîchement sans emploi.
Gang : /
Lieu de naissance : Lunalesca
Lieu de résidence : Lunalesca
Aura : /


Caractère :
Un caractère de merde.
Ca se dit tellement, pour tellement de personnes. Aarian est une femelle parmi les Skull, et aurait de loin préféré n'être qu'un mâle parmi les mâles, anonyme, un semeur et non un porteur. L'idée de gestation lui donne une immense angoisse, des sueurs froides et des cauchemars la nuit. Il ne s'est jusqu'à ce jour jamais servi de sa matrice qu'il pliait à sa volonté -pas assez pour la faire disparaître à jamais hélas. Ce qui lui plaît dans la Croyance ? A part qu'il obéit sans trop se poser de question, c'est Ned bien sûr. Il ne sait pas pourquoi, mais dès tout gosse il était persuadé que sa vie serait parfaite s'il pouvait la vivre à ses côtés. Il ne lui en fallait pas vraiment plus pour devenir fanatique. Aussi vénère-t-il la mort comme tous ses semblables, mais s'en tient à l'écart pour l'instant, jusqu'à ce qu'il atteigne Ned au moins une fois. Ou bien (il frissonnait de désir en y pensant quelques fois la nuit) en se faisant tuer par Ned. En attendant il tapissait tout ce qui lui servait de chambre avec les grands posters à fond sombre, à l'effigie de son gourou.
A part le fanatisme on peut clairement remarquer son irascibilité. Il n'est pas vraiment succeptible, mais partira au quart de tour si on s'en prend à Ned-vénéré. Il aime la compagnie mais avec modération, et se montrera violent dans ses propos quand il aura marre de la compagnie. Il blesse les âmes et amour-propres les yeux fermés, ne donne pas de traitement de faveurs à ses amis et chasse tout le monde avec la même violence pour qu'on lui foute la paix. En dehors de ces moments il est quelqu'un de plutôt autoritaire, ou capricieux. Quelqu'un qui parle fort et par dessus les autres si c'est nécessaire, qui impose plutôt ses choix au lieu de demander ceux des autres. Il connaît mal la remise en question et déteste tout ce qui est doute, vertige, être mal à l'aise. Dans ces situations il se cachera derrière sa colère.
Goûts : Sa peur des autres s'est mue en un goût prononcé pour la solitude. Solitude toute relative, il aime traîner avec une bande de Skull de sa connaissance, mais aime les regarder en restant en paix dans un coin avant de prendre part à la fête.
Il aime Ned, cela va sans dire, la mort et tout ce qui fait un bon Skull, préfère l'alcool à la drogue qu'il goute de façon ponctuelle, et préfère le sexe à l'alcool. Il aime cette ville qu'il n'a jamais quitté mais ne déteste pas s'entasser dans une voiture au milieu de corps chaud pour faire une virée sur les énormes routes courant à côté des chemins de fer.
Ce qu'il n'aime pas? La menace, représentée par une personne étrangère. Il n'aime pas la nourriture qui le fait vivre depuis toujours, il n'aime pas les dissidents, les athées et ceux qui menacent l'église, et donc Ned.


Physique :
Il n'est pas particulièrement grand, ni assez petit pour développer un complexe. 1m67 pour 52kg. Sa peau est blanche et ses cheveux chatain ont oublié leur couleur d'origine à cause des doses généreuses et régulières de colorant noir qui leur sont versés dessus. Aarian a pensé à se faire des mèches de couleur, mais hésite depuis environ quatre ans sur la couleur à choisir et n'a toujours pas fait le premier pas. Niveau longueur, sa tignasse est raide, ses mèches sont effilée et n'arrivent pas toutes à la même hauteur, coupe anarchique commandée au coiffeur de son quartier, l'ensemble descendant en dessous de ses épaules. Ses yeux sont d'un vert délavé et trop clairs. Personne ne sait que les petit nés dans l'Eau dégénèrent, mais il semble que ses yeux crient cette vérité cachée à son insu. Ou comment des iris qui aurait du porter fièrement une étincelle de vert éclatant et ensorceleur se trouve abâtardi dilué pour n'être qu'un vert pâle, trop clair pour que la plupart des gens se sente bien en les regardant. D'ailleurs depuis très longtemps Aarian porte des lentilles. Oh pas pour passer inaperçu, ses préférées lui font un iris blanc et un iris en forme de croix, qui donne une belle illusion de loin. Ainsi il se paye de luxe de s'habituer aux regards évasifs et celui de se dire que c'est à cause de ses lentilles. Ses lèvres sont fines un peu rosées. Ca non plus personne ne le remarque, car elles sont souvent recouverte de noir. Ses yeux soulignés de crayon noir de façon discrète mais maniaque. Le reste de son anatomie est banal, développé uniformément par la rivière qui l'a portée. Ongles au vernis noir, sobre, oreilles recouvertes d'anneaux à saturation et aucun autre bout de métal perçant son organisme, comme s'il avait souhaité les concentrer sur son cartilage pour n'entendre rien d'autre que leur bruissement quand il marchait. Sur sa main droite, de l'index à l'annulaire sont tatouées les lettres NED en lettres majuscules, simple mais dont les bout de terminent en pointes agressives. Il lui arrive de recouvrir cette marque de fanatisme comme un trésor, par différentes bagues. Sinon il n'en porte qu'une sur l'auriculaire, un anneau simple et teint en noir. Un autre tatouage descend en pointe le bas de son dos, et s'étend en branches alambiquées, essayant d'atteindre ses hanches.
Style vestimentaire :
Il affectionne les grosses ceintures, les morceaux de cuir larges comme sa main qui tombe négligemment sur sa hanche, percé de bout de métals bien rangés en file, et bardé de deux ou trois chaînes pour faire un peu plus de bruit en marchant. Pour le bas son armoire ne comporte rien d'autre que des pantalon. Il n'aime pas les robes ou jupes endossées par certains Skulls, préfère un bon jean trashé avec art par les plus grands couturiers de Lunalesca, ou lui même parfois. Des pantalons, mais pleins de trous, d'épingles et autres. Seulement des tailles basses, exhibant son tatouage, et à la coupe lui moulant les fesses, le reste des détails était négligeable. Au pieds des chaussures imposantes, énormes et arborant des bouts de métal et coque de protection plutôt qu'en pics agressifs. Il n'aimait pas les piques, il voulait juste qu'on lui foute la paix la plupart du temps. Ses t-shirt et divers hauts forment une armées bien fournie dans ses placards, et la plupart du temps il ne regarde pas s'il met un vêtement à la gloire de Ned ou d'un groupe underground qu'il ne connaissait même pas, mais dont ile aimait bien le nom ou le logo. S'il s'en foulait tant c'est parce qu'il se trimbale les trois quarts des jours de l'année avec un polo ample, noir avec une unique poche au milieu pour enfouir ses mains en marchant, et le détail d'importance ; la capuche. Quand il l'enlève, il ressemble à un jeune Skull branché en leur termes, élancé et vaguement séduisant quoique doté d'un caractère de merde. Sauf qu'il ne se sentait pas à l'aise en étant "séduisant". Surtout depuis qu'il avait saisi une rumeur dans les rues de sa ville, comme quoi il existerait des gaz volatils de synthèse qui forceraient l'apparition de la matrice chez la femelle Skull. Ca restait une rumeur, mais il vivait déjà en refoulant le fait qu'il pouvait donner la vie. Il pouvait aussi refouler si aisément ce qui pouvait le rendre abordable, à savoir son allure mince qui le faisait ressembler à un gamin effronté défiant l'ensemble du monde quand il faisait la queue au comptoir. Comme Tiamat ne lui avait pas fait don d'autre qualité physique, il n'avait eu qu'à forcé sur son caractère naturel pour se rendre "sympa mais de loin".
Traits particuliers :
A part le don de faire des bébé immortels ? La voix. Non pas qu'elle est excessivement belle ou claire, simplement qu'il a des cordes vocales qui ne se sont jamais réellement fixées. Il a la possibilité d'imiter d'autres voix, quoique cela reste un exercice extrêmement ardu pour lui. Il peut en tout cas en changer, chose qui lui est extrêmement aisé en chantant, et passé d'une voix très aiguë à une voix d'outre-tombe, pouvant être soprano et ténor la minute suivante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aarian Cynara
Skull
avatar

Nombre de messages : 241
Âge : 16 ans / 35 ans
Religion : Croyance
Equipement : Lentilles de contact ; iris blanc, pupille noire en forme de croix.
Date d'inscription : 15/08/2008

MessageSujet: Re: Aarian Cynara - Jeune sans-emploi   Ven 15 Aoû - 16:22

Histoire :
Aarian. Depuis toujours il avait trouvé que son nom ressemblait à un râle. Cynara. Nom de famille de son père porteur. Il ne savait où son père semeur avait été ramassé ni pourquoi on l'avait jeté avant même qu'il puisse le connaître. Aryu Cynara avait du souhaiter plus un enfant qu'un mari. Ca pour être désiré, il l'avait été. Et cajolé aussi. Aryu l'inondait d'amour. Sa fierté, son bébé femelle. Même en grandissant il n'avait su pourquoi c'était si cool de pouvoir porter des enfants et perpétuer la race. Il avait vaguement l'impression qu'on s'était foutu de sa gueule en lui donnant ce corps. Enfin ça c'était au début, avant qu'on ne le mette devant la télé où il passait des heures à baver devant Ned. Il n'avait pas compris pourquoi son père avait éclaté de rire quand il avait montré le Garce du doigt en déclarant qu'il voulait se marrier avec lui. Ca l'avait un peu vexé. Pour le reste il apprit pourquoi les femelles étaient importantes, mais le morceau de tripe en lui qui lui disait qu'il ne voulait pas faire d'enfant tenait bon. Il adhérait entèrement au culte, mais resté persuadé que son âme s'était plus ou moins gourrée de foetus à la naissance. ça pouvait arriver dans une rivière que les âmes se mélangent.
Il grandit doucement, sa folie pour Ned également. Aryu sentait son amour pour lui s'effriter d'années en années. Mais le petit ne s'en rendait même pas compte. Il ne voyait que Ned. Son père le soupçonnait même de ne pas voir les autres formes de tendresse.
Aryu était né de la façon artisanale. Il n'a jamais su pourquoi son père porteur n'avait pas pratiqué comme les autres. Peut-être qu'il n'avait pas été désiré, peut-être qu'il avait fait partie de ces femelles qu'on dupe, qu'on drogue et qu'on attache dans une cave pour ne pas qu'elle se débarrasse de l'enfant. Mais il était né, femelle qui en tuait une autre. Il s'était toujours sentit vaguement coupable, mais surtout très vide, comme si son existence n'avait pas eu de raison d'être. Il avait voulu un enfant femelle qui serait né sans apporter la mort, et il l'avait eu. Mais il ne l'aimait plus. Il ne pouvait pas. Comment pouvait-il croire de toute son âme à ce que la Croyance dictait? Comment, même à la période de l'adolescence ne pouvait-il rien remettre en question de ce côté là?
Aarian ne su jamais que son père était un sympathisant de la Clarté, il ne sut même rien de son assassinat par les Nocts. Non, son père avait enfin atteint la mort, il avait sans doute décidé que son fils était assez grand pour affronter la vie tout seul. Il avait fait la fête à son enterrement, avait bu et baisé comme jamais il ne l'avait fait auparavant.
Et puis ensuite... Oh le cerveau imprime mal quand il sait qu'il va vivre très longtemps. Quelques journées ressortent plus que d'autres. Son tatouage dans le dos et la demi-journée de souffrance qu'il représentait, quelques apparition de Ned auquelles il avait assisté. Les drogues nouvelles qu'il goûtait ou délaissait, les alcools, les mélanges de deux, le sexe, tout seul, à plusieurs.

Son temps se stabilisait autour de ses 33 ans. Il fredonnait plusieurs chansons, contrefaisant à la fois de timbre clair d'une soprano et celui grave et velouté de son bassiste qui reprenait les refrains. Des jeunes Skulls passaient, agités, souriant, leurs cheveux noirs striés de mèches roses flashantes, violettes et bleues. Ils faisaient un groupe et l'avaient entendu chanter. Il se trouvait qu'il cherchaient un chanteur.
Aarian découvrit qu'il aimait le chant. Il aimait se coller sensuellement au pied de son micro, la sueur qui coulait sur ses tempes à cause de la chaleurs des spots sur la scène, le bruit lourd des basses et guitares qui accompagnait sa voix comme un tapis volant, les raisonnements des percussions qui l'hypnotisaient pendant les concerts, surtout quand il était défoncé, ce gros coeur qui battait derrière lui, dans sa gorge et dans ses mots. Et il aimait son public. Les mains qui se tendaient vers lui sans le regarder, les cris, les danses, les évanouissements, et de temps en temps quelques morts piétinés par les autres. Et il aimait chanter pour eux, particulièrement au milieu de leur tour de chant quand les ailes des instruments le lâchaient et qu'il donnait des refrains à reprendre aux enfants aux yeux peints. Les habitués savaient qu'ils reprendraient le chant en choeur les deux première fois, que le troisième fois la voix d'Aarian était impossible à suivre. Et il se faisait applaudir de les avoir tous laissé sur le sol pendant qu'il s'envolait.
Si son nom était un râle, si on lui avait donné sa voix anamorphosée pour qu'il chante, alors peut-être que son existence avait peut-être un sens.
Depuis ses début en chanteur, il criait plus souvent, parlait plus fort. Il faisait un peu attraction aussi. Des amis parfois au détour d'un joint lord d'une soirée lui demandaient, à mi-chemin d'un trip mystique "hé mec, crie un peu pour voir" et sa gorge modelait un son perçant à réveiller leur immeuble. Mais il aimait crier. Ca lui brûlait la gorge et lui décrassait les tripe mieux que n'importe quel alcool.
Un an, deux ans peut-être, au milieu de sa confortable bande. Les même visages, les même querelles qui ne duraient pas longtemps, les même soirées de folies tous sur une estrade. Il n'avait pas décidé d'arrêter de chanter. Le bassiste, ce gamin adorable aux mèches roses était mort. Son sang se détachait, rouge obscène sur sa peau si blanche. Une oeuvre d'art, mais c'était la boite vide à côté de lui qui l'avait tué. Il s'était tapé un dernier trip mortel. Ses yeux fermés sous ses mèches dormaient pour toujours, et Aarian s'était dit en silence qu'il aimerait bien mourrir comme ça. C'était sa deuxième préférence, après être tué par Ned. Le batteur fu tué au cours de l'enterrement d'un de ses proches. Il n'avait rien contre la mort mais c'était un peu embêtant de ne plus pouvoir chanter parce que la moitié du groupe avait passé l'arme à gauche. Aarian ne chantait plus, il garda des liens avec le guitariste cependant.
Peu après il y eu la rumeur. Les rumeurs restaient ce qu'elles étaient, pensait-il distraitement en effleurant du bout des doigts un polo noir à capuche, serré parmi ses semblables au milieu d'un rayon soldé. Seulement il n'avait pas envie qu'on le force à porter un gosse. Qu'on vienne lui ouvrir le ventre pour jeter le petit morceau de chair parasite dans l'Eau. Très peu pour lui.
Aarian. Skull comme les autres. Un peu moins attrayant parce qu'il coupait depuis peu son allure svelte avec un tissus épais et une coupe trp grande, et qu'il cachait sous visage sous une capuche rabattue. Nouvellement sans gagne pain.

Tout ça c'était il y a un mois. Trois qu'il n'avait pas chanté. La tête penchée en arrière pour regarder le ciel, il se demandait pourquoi il y repensait. Il n'y avait pas à chercher longtemps. Il aimait se souvenir, se souvenir des mains tendues vers lui autant que du corps mort de son bassiste. Une main énervée frappa un bouton de l'autoradio qui lui émettait des grésillements depuis une heure. Sezz, au volant, grogna un peu. Il savait que ses sautes d'humeur agaçaient rapidement. Haïm, assis sur le dossier du siège derrière se pencha en avant pour enlacer son cou. Aarian se laissa faire, puis pencha de nouveau la tête pour regarder les étoiles qu'il pouvait voir. Le vent agittait les anneaux à ses oreilles, personne ne disait rien, alors le bruit du vent et du moteur étaient les seuls maîtres en ce monde. Jusqu'à ce que Sezz mette la cassette d'un groupe qu'il appréciait tous. Les premiers accord de guitare résonnaient dans leur sang, tandis que les lumières de la ville surgissait au détour d'un virage. La grande Lunalesca. Les lumières grossissaient encore, enchevêtrement de néon et constellations de lampadaires. Ils étaient chez eux.



Arme : /

Question : Qu'idôlatrisent les disciples de la Croyance ? [Juste]

Vous

Par quel biais avez-vous découvert le forum ? Un vénérable top site yaoi.

Qu'est-ce qui vous a incité à vous inscrire ? Le contexte fouillé et très inspirant, le design. Et l'état récent du forum.

Qu'est-ce qui est à améliorer ? Je passe.

Autres : Rien de spécial... Ha si je tiens à préciser que mon avatar est temporaire (normalement). J'essaie d'en trouver un qui correspond mieux mais ce n'est pas quelque chose d'aisé. Une gallerie d'avatar serait la bienvenue.
Je n'ai pas de preuve me permettant de jouer un Skull femelle, je suis près à changer toute ma fiche si elle n'est pas accetpée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
~Tiamat~
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 173
Date d'inscription : 11/08/2008

MessageSujet: Re: Aarian Cynara - Jeune sans-emploi   Ven 15 Aoû - 16:53

Bienvenue sur Tiamat !

J'ai beaucoup aimé ta fiche, surtout l'histoire d'Aarian qui est par-fai-te au niveau du contexte, en plus d'un style d'écriture agréable.
Il n'y a donc pas de problème pour que tu incarnes un Skull Femelle, même sans preuve, je vais me fier à ta fiche exceptionnellement comme elle est très bonne.

Au niveau de ton avatar il n'y a pas de souci pour le changer tant qu'il suit ta description physique.
Trouver un ava de Skull étant assez ardu, il est vrai (les androgynes au look décalé ne courant pas les rues), je pense ouvrir une galerie d'avatars dans peu de temps - la masse de travail à faire étant encore assez grande, je garde des réserves. Mais c'est une affirmation, il y aura bien une galerie.

Sur ce, tu es évidemment validé !
Je te mets ton rang et bon RP =).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Aarian Cynara - Jeune sans-emploi   

Revenir en haut Aller en bas
 
Aarian Cynara - Jeune sans-emploi
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Depisteur maintenant sans emploi...
» Nicholaus M. Rosenhirsh – H – 32 ans – Mangemort - Ex-Oubliator ¤ Sans Emploi
» LUPIN, Remus [John] - Sans emploi fixe
» [Ruelles] Balade matinale sans Sebastian [PV: Ciel Phantomhive & Atsuka Lyako]
» Jeune artiste kidnappé , blessé par balle et laissé pour mort à Cité Soleil

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tiamat. Cadavre exquis. :: Avant de jouer. :: Fiches de présentation :: Fiches validées :: Skulls-
Sauter vers: